Transcription

7 Wonders : Architects est un jeu de gestion de ressources. Il reprend le principe de 7 Wonders, dans une version plus familiale.

Une civilisation à gérer

Dans 7 Wonders : Architects, le but est de construire la Merveille la plus impressionnante, celle qui restera gravée dans l’Histoire.

Chaque joueur incarne une civilisation, représentée par un coffret avec un paquet de cartes et de quoi construire sa Merveille.

Chaque Merveille est constituée de 5 étapes et commence face Chantier.

Le paquet de cartes personnelles est mélangé, puis replacé face visible dans son socle du côté de son voisin de gauche.

Un paquet de cartes neutres est posé au centre de la table, face cachée.

Chat, science, et conflits

Lors de son tour, le joueur actif commence par choisir une carte. Il peut prendre la première carte de la pioche à sa gauche, à sa droite, ou au centre de la table.

Il existe 5 types de cartes : les bleues, les vertes, les rouges, les grises, et les jaunes.

Les cartes bleues donnent des points de victoire directement. Si une icône de chat est présente, le joueur récupère le pion Chat. Ce pion permet de regarder secrètement la première carte de la pioche centrale au début de son tour.

Les cartes vertes donnent des symboles scientifiques. Si un joueur possède 2 symboles identiques ou 3 différents, il doit obligatoirement prendre un jeton Progrès. Il peut prendre l’un des jetons visibles, ou le premier de la pioche.

Chaque jeton Progrès offre un pouvoir spécifique.

Les cartes rouges donnent des boucliers qui augmentent la puissance militaire. Pour chaque symbole conflit représenté, le joueur retourne 1 jeton Conflit sur la table. Lorsque le dernier jeton est retourné, une Bataille à lieu à la fin du tour.

Chaque joueur compare son nombre de boucliers à ceux de ses voisins de droite et de gauche. S’il a plus de boucliers que son voisin, il gagne 1 jeton Victoire Militaire.

A la fin de la Bataille, toutes les cartes avec un symbole conflit sont défaussées.

Une Merveille à Construire

Les cartes grises donnent des ressources et les jaunes de l’or. Ces éléments servent ensuite à construire les différentes étapes de sa merveille. Si un joueur possède les ressources demandées, il est obligé de construire.

L’or est considéré comme un joker et remplace n’importe quelle ressource.

Mais attention, une Merveille ne se construit pas n’importe comment, et il faut la faire de bas en haut, niveau par niveau.

Chaque Merveille est particulière, et permet à son joueur de bénéficier de certains effets quand une étape est construite.

Lorsqu’une Merveille est terminée, la partie prend fin et celui qui a le plus de points gagne !

Pour conclure, 7 Wonders : Architects reprend le principe de 7 Wonders, mais de manière épurée. Le jeu est très accessible, les parties sont fluides, et le matériel vraiment beau.