Découvrez ou redécouvrez 5 jeux finlandais et suédois aux noms imprononçables à sortir tout l’été !

Mölkky

Le Mölkky est certainement le plus connu de cette liste. Il s’agit d’un jeu d’adresse inspiré d’un jeu traditionnel finlandais : le Kyykkä.

Rapide historique

Il a été créé à la fin des années 90 par Tuoterengas, une entreprise finlandaise de la région du Päijät-Häme.

Il est apparu en France au début des années 2000 et compte aujourd’hui de nombreux adeptes. Des championnats sont organisés un peu partout en Europe et de nombreuses associations ont été créées. La France a un très bon niveau : les 3 premières places du podium en 2017 étaient françaises !

Les règles du Mölkky

Un Mölkky est composé :

  • De 12 quilles numérotées de 1 à 12.
  • D’un bâton en bois (appelé mölkky).

Les quilles sont positionnées les unes contre les autres suivant un schéma précis. Le Mölkky se joue chacun pour soi ou par équipe.

Molkky

À son tour, le joueur actif lance le mölkky sur les quilles.

  • Si il en fait tomber une, il gagne autant de points que le nombre indiqué sur la quille.
  • Si il en fait tomber plusieurs, il gagne autant de points que le nombre de quilles qui sont tombées.

Les quilles sont ensuite remises debout et le joueur suivant peut jouer.

Le premier joueur à atteindre 50 points gagne la partie !

Quelques précisions :

  • Si un joueur ne fait tomber aucune quille 3 fois d’affilée, il est éliminé.
  • Si un joueur dépasse 50 points, il retombe immédiatement à 25 points.

Kubb

Le Kubb est un jeu d’adresse dans lequel 2 équipes s’affrontent pour être les premiers à faire tomber le roi.

 

Rapide historique

Les origines du Kubb sont incertaines : certains disent qu’il remonte au temps des vikings et qu’il aurait continué à être joué sur l’île de Gotland, dans la mer Baltique. En 1911, l’Encyclopédie suédoise « Nordisk familjebok » décrit le Kubb comme un jeu de quilles avec une balle.

Depuis 1995, un championnat du monde est organisé tous les ans sur l’île de Gotland. Le championnat de France de Kubb est organisé tous les ans en juin depuis 2006.

Les règles du Kubb

Un Kubb est composé de :

  • 10 quilles rectangulaires appelées kubb
  • Le roi, un bloc de bois plus épais dont le haut est découpé de manière à ressembler à une couronne
  • 6 bâtons
  • 4 pieux pour marquer les limites du terrain

Kubb

Le Kubb se joue sur un terrain rectangulaire de 4/5 mètres sur 6/8 mètres. Le roi est placé au centre. Les kubbs (5 part équipes) sont placés en ligne au fond de chaque zone.

Le but du jeu est de faire tomber le roi, mais cette action est impossible tant que les kubbs adverses le protègent.

La première équipe prend les 6 bâtons et les lancent les uns après les autres sur les kubbs en face. Il n’est pas possible de dépasser ses propres kubbs pour jeter les bâtons. Les kubbs tombés sont récupérés par l’équipe adverses et lancés dans le camps de la première équipe à la fin du tour. Ils sont ensuite remis debout (ces kubbs sont appelés « kubbs de champs »).

La seconde équipe récupère ensuite les bâtons et fait de même.

Lorsqu’il ne reste plus de quille sur la ligne du fond, une équipe peut s’attaquer au roi.

Quelques précisions :

  • Il n’est pas possible de s’attaquer aux kubbs de la ligne du fond tant qu’il reste des kubbs de champs
  • Les kubbs de champs permettent d’avancer la ligne de tir
  • Si une équipe fait tomber le roi par erreur trop tôt, elle perd la partie

Pölli

Le Pölli semble particulièrement discret !

Difficile de trouver la moindre information sur ses origines, si ce n’est que ce jeu est originaire de Finlande.

Les règles du Pölli

Un Pölli est composé de :

  • 6 rondins en bois numérotés de 1 à 6
  • Une corde
  • 2 bâtons à lancer

Les joueurs forment un cercle avec la corde et placent les rondins à l’intérieur (le chiffre doit pointer vers le sol). Chaque joueur regarde secrètement un rondin sans modifier son emplacement.

Le point de tir se fait entre 2,5 et 5 mètres.

Lors de son tour, le joueur actif décide si il fait 1 ou 2 lancés :

  • Qu’il en fasse 1 ou 2, il additionne le nombre inscrit sur les des rondins sortis de la zone (ces rondins sont ensuite sortis du terrain)
  • Si il en fait 1, son score est doublé

La manche s’arrête lorsqu’il ne reste plus de rondin dans la zone de jeu. Celui qui a fait le moins de points commence la nouvelle manche.

La partie s’arrête lorsqu’un joueur totalise au moins 25 points à la fin d’une manche. Ce joueur est déclaré vainqueur !

Si les joueurs le souhaitent, des règles additionnelles permettent de corser le jeu :

  • Les chiffres des rondins sont visibles
  • Les rondins doivent être sortis dans un ordre croissant
  • Les joueurs ne décident plus si ils font 1 ou 2 tirs, mais si un joueur sort le bon rondin, il gagne 2 lancés supplémentaires
  • Si un joueur sort le mauvais rondin, il ne gagne aucun point pour le tour. Il replace le rondin dans le cercle et passe la main au suivant

Kyykkä

Le Kyykkä est un jeu de lancé qui peut se jouer seul ou en équipes.

Rapide historique

Le Kyykkä est originaire de Carélie, une région située au nord-ouest de la Russie. Initialement très local, le jeu s’est étendu avec une migration de la population en Finlande en 1918/20. Des règles et un système de score se sont mis en place dans les années 50.

Les règles du Kyykkä

Un Kyykkä  est composé de :

  • 10 à 20 paires de rondins en bois (10 en solo, 20 en équipe)
  • 2 battes par joueurs (4 en individuel)

Il se joue sur un terrain rectangulaire d’environ 7 mètres sur 20. Les quilles de chaque joueurs sont placées en ligne du fond et espacées de 10 mètres. La zone de chaque équipe commence au niveau des quilles et forme un carré de 5 mètres sur 5.

Wikipedia

Suivant le moment de la partie, l’âge et le sexe des joueurs, le lancé se fait à une distance plus ou moins éloignée de la zone centrale. Le joueur (ou l’équipe) actif lance ses battes les unes après les autres et tente de faire tomber les quilles adverses.

La manche se termine lorsque tous les rondins d’une équipe sont tombés.

Les points se calculent de cette façon :

  • Une quille sur le terrain : -2 points
  • Une quille sur une ligne : -1 point
  • Une quille hors de la zone de jeu ou qui n’a pas bougé : 0 points
  • Une batte non-lancée : 1 point

Riddarspelet

Le Riddarspelet est un jeu d’adresse dans lequel 2 équipes s’affrontent à l’aide de balles.

Rapide historique

Le Riddarspelet (aussi appelé le Tournois des chevaliers) est un jeu d’origine Suédoise. Il a été inventé en 2001 par Micael Hellberg.

Les règles du Riddarspelet

Un Riddarspelet est composé de :

  • 6 balles noires et 6 balles rouges
  • 2 quilles noires et 2 quilles rouges avec une croix représentant les chevaliers
  • 1 quille noire et une quille rouge avec une couronne représentant la reine

Les équipes sont positionnées côte à côte selon un schéma précis.

Wikipedia

La position de départ se trouve derrière les quilles. A tour de rôle, chaque équipe lance une boule. Une partie de Riddarspelet se joue en 2 phases :

  1. Chacun tente de placer une boule par triangle.
  2. L’équipe passe de l’autre côté et doit faire tomber les chevaliers, puis la reine adverse. Cette phase est appelée position de combat.

Quelques précisions :

  • Chaque équipe dispose de 6 balles au début de la partie. Lorsque toutes les balles ont été lancées, le tour (appelé joute) prend fin et chaque équipe reprend ses balles.
  • Les balles placées dans les triangles y restent. Si plusieurs balles atterrissent dans le même triangle, elles sont reprise à la fin de la joute sauf 1.
  • Les 2 équipes ne sont pas forcément à la même phase au même moment
  • Si une équipe fait tomber la reine adverse avant ses chevaliers, elle repasse en phase 1
  • Si une équipe fait sortir une balle adverse d’un triangle, l’équipe adverse repasse en phase 1
  • Il est possible pour une équipe en position de combat de lancer depuis la position de la phase 1 (si elle souhaite faire sortir les boules adverses d’un triangle par exemple)

En bref