50 minutes

2 joueurs min

5 joueurs max

Istanbul est un jeu de société de Rüdiger Dorn sorti en 2014. Il se joue de 2 à 5 joueurs pour une durée d’environ 50 minutes.

Le jeu porte sur le commerce et le transport de marchandises.

Le goodies

Photos

Istanbul

Que cache ce plastique ?

Istanbul

On est le 18

Istanbul : tuile

Cette tuile remplace la poste

Istanbul : règle

La règle de l’extension

Règle

Le « Pegasus Depot » remplace le bureau de poste.

Mise en place

Des cubes sont placés sur les symboles 4, 5 et 6.

Déroulement

Le joueur sur le « Pegasus Depot » lance deux dés et regarde combien de chiffres sont cachés par des cubes :

  • Les deux chiffres sont recouverts : il ne se passe rien
  • Un seul chiffre est recouvert : le joueur déplace un cube, de sorte que les deux chiffres soient recouverts.
  • Aucun chiffre n’est recouvert : le joueur déplace deux cubes, de sorte que les deux chiffres soient cachés. Si les dés ont fait un double, un seul cube doit être déplacé sur ce chiffre.

Le joueur prend ensuite les ressources placées à gauche des 3 emplacements non-recouverts. Si le 6 n’est pas caché, il peut choisir l’une des ressources représentées (le café et la lettre ne sont disponibles qu’avec leur extension).

Le jeu

Dans ce jeu de société, chaque joueur incarne un marchand et ses 4 assistants. Leur but est de devenir riche en sillonnant les rues d’Istanbul et en revendant des marchandises.

Istanbul

Mise en place

La ville d’Istanbul est découpée en 16 quartiers. Chaque quartier est représenté par une tuile rectangulaire placée aléatoirement en début de partie pour former un carré de 4 sur 4.

Les joueurs possèdent une fiche personnelle, sous forme de charrette, qui indique le nombre de marchandises et de rubis dont ils disposent.

Les différents jetons (pions « famille », extensions de charrette, tuiles de mosquée, etc) sont placés sur les emplacements définis par la règle du jeu.

La position du pion « gouverneur » et du pion « contrebandier » sont définis par des lancés de dés.

Le marchand et les 4 pions « assistant » de chaque couleur sont placés sur la tuile « fontaine« . Les pions des assistants d’une même couleur sont empilés les uns sur les autres.

Déroulement

Les joueurs jouent chacun leur tour et chaque tour est composé de 4 phases.

1. Déplacement

Le joueur actif déplace son pion marchand et sa pile d’assistants de 1 ou 2 quartiers. Il ne peut pas bouger en diagonale et doit finir son action sur un quartier différent de son emplacement initial.

Si le quartier final n’a pas de pion assistant de sa couleur, le joueur peut en laisser un. Si il en déjà un, le pion rejoint la pile d’assistants.

2. Rencontre avec les marchands

Si un ou plusieurs marchands sont présents sur le quartier final, le joueur actif doit leur donner 2 Livres. Seule la Fontaine fait exception.

3. Action

Si le marchand récupère ou laisse un assistant, il peut réaliser l’action du quartier.

Les quartiers permettent d’agrandir sa charrette, de la remplir de fruits, de tissus ou d’épices, de parier sur des nombres, de prendre des cartes bonus, etc.

4. Autres rencontres

Si d’autres pions sont présents, le joueur doit interagir avec eux :

  • Les membres de familles adverses sont capturés. Ils peuvent être emmenés au poste de police pour recevoir une récompense.
  • Le gouverneur permet de prendre 1 carte bonus contre 1 carte bonus ou 2 Livres.
  • Le contrebandier permet de gagner 1 marchandise contre 1 marchandise ou 2 Livres.

Le gouverneur ou le contrebandier sont ensuite déplacés sur un autre quartier par un lancé de dés.

Les cartes bonus peuvent être utilisées à tout moment durant son tour.

Fin de partie

La partie se termine quand un joueur accumule 5 rubis. Le tour des joueurs se termine normalement, puis chacun peut utiliser ses cartes bonus si il le souhaite.

Le joueur avec le plus de rubis gagne le jeu. En cas d’égalité, c’est celui avec le plus de Livres qui remporte la partie.

En bref