20 minutes

2 joueurs min

4 joueurs max

Tallinn est un jeu de société de Stefan Risthaus sorti en 2016 (pas de version française). Il se joue de 2 à 4 joueurs pour une durée d’environ 20 minutes.

Le jeu se déroule dans un univers médiéval et se base sur la gestion de cartes en simultané.

Le goodies

Photos

Tallinn

Le calendrier de l’avent

Tallinn

Le 19 !

Tallinn : pions

Les pions supporter

Tallinn : pions

Les pions

Tallinn : règle

La règle de l’extension

Règles

L’extension comporte 15 jetons « supporter » : 5 marchands, 5 moines, et 5 chevaliers. Le dos représente une pièce d’or.

Mise en place

Le nombre de jetons à mettre en jeu est du nombre de joueurs + 1. Ils sont mélangés face cachée et chacun en reçoit 3 (2 à 6 joueurs). Le reste est remis dans la boîte sans regarder.

Les jetons sont placés à gauche de la carte de départ. Ils restent face cachée et secrets jusqu’à ce qu’ils soient utilisés.

Les joueurs ont la possibilité de défausser 0 à 3 cartes de leur main sous leur pioche, pour en repiocher le même nombre. Pour chaque carte, ils payent 1 point de victoire.

Déroulement

Chaque jeton ne peut être utilisé qu’une fois. Deux actions sont possibles :

  • Dans la phase 1 (le choix d’une carte), les joueurs peuvent placer des jetons face cachée à droite de leur carte. Ils sont révélés en phase 2 et posés sur la carte qui vient d’être jouée. Ils sont le même effet qu’un bouclier pendant une vérification.
  • Dans la phase 3 (vérification), les jetons peuvent être utilisés pour augmenter l’effectif de sa faction. Cette action ne marche que pour ses propres vérifications : si un autre joueur initie une vérification, il ne regardera que les symboles des cartes.

Fin du jeu

Les jetons non-utilisés rapportent 1 point de victoire.

Le jeu

Tallinn est l’une des villes les plus importantes de la ligue Hanséatique au XIVème siècle. Les joueurs tentent d’augmenter leur influence grâce aux différentes factions qui y vivent.

Tallinn

Mise en place

Les cartes de départ sont partagées en deux parties : d’un côté un résumé des règles, de l’autre les factions de départ. Chaque joueur en reçoit une au hasard qu’il pose devant lui face visible.

Les joueurs prennent aussi une carte piste de score et placent une pièce d’argent sur la case 4. Cette piste sert à noter les points de victoire pendant la partie.

Enfin, ils prennent une série de cartes influence (numérotées de 1 à 10), la mélange et en piochent 3.

Déroulement

Une manche se décompose en plusieurs phases :

  1. Les joueurs choisissent secrètement une carte influence. Les cartes influences sont composées de 2 parties, mais une seule peut être activée. Pour le moment, la carte choisie est posée devant soi, face cachée.
  2. Les joueurs retournent leur carte influence en même temps. Ils l’ajoutent à la rangée de leur faction de manière à ce que seule la face choisie apparaisse.
  3. Si l’une des cartes activée à un symbole avec une pièce, une vérification est déclenchée pour la faction à côté de la pièce. Le nombre de symbole de la faction est compté pour chaque joueur ayant au moins une carte correspondante. Si le total des symboles de celui qui a déclenché la vérification est plus élevé que celui de chaque adversaire, il gagne 2 points. Sinon, il en perd 1. On fait autant de vérifications que de symboles pièce. Une fois les vérifications effectuées, les joueurs qui les ont déclenché peuvent construire une tour. Ils peuvent soit choisir de tourner l’une des cartes déjà posée face tour, soit poser l’une des cartes de leur main de la même manière. Dans ce cas, ils joueront avec une main réduite.
  4. Les joueurs piochent une nouvelle carte influence.

Fin de partie

La partie se termine quand les joueurs ont joué toutes leurs cartes influence.

Une dernière vérification a lieu pour chaque joueur et chaque faction (4 points si supérieur, 2 si égalité), puis les joueurs marquent des points par rapport à leurs tours : les cartes des tours sont retournées et la faction qui apparait le plus est comparé à celle des autres joueurs comme pour une vérification (6 points si supérieur, 3 si égalité).

Le joueur avec le plus de points gagne la partie.

En bref