OK, cette fois vous ne pouvez plus y échapper ! Vous avez tenté d’annuler en prétextant que votre poisson rouge était malade… mais rien n’y fait.

Le réveillon avec toute la famille, c’est maintenant.

Heureusement, il reste un espoir : les jeux de société. Sauvez votre soirée ! Découvrez une sélection de jeux capables de fâcher vos convives en moins de temps qu’il n’en faut pour dire électroencéphalogramme !

Sans plus attendre, voici 7 jeux d’alliances éphémères et de trahisons en tout genre :

Intrigue

3-5 joueurs
45 minutes

Quand on parle de jeux d’enfoirés, le premier qui vient à l’esprit est souvent Intrigue.

Dans Intrigue, chaque joueur incarne un notable, et tente de gagner plus d’argent possible.

Le but est de placer ses conseillers chez les autres joueurs, en négociant, en payant des pots de vins, et en promettant plein de belles choses.

Au début de chaque tour, les conseillers rapportent une certaine somme d’argent, suivant l’emplacement ou ils se trouvent.

Un joueur ne peut avoir qu’un seul conseiller de chaque type dans son château. Si un joueur propose l’un de ses conseillers, alors que la personne en a déjà un similaire, un conflit éclate.

Les joueurs en opposition négocient avec le propriétaire du château. Comme pour tout le reste, les pots de vin sont versés immédiatement, mais les promesses n’ont pas besoin d’être tenues.

Lorsqu’un conseiller est rejeté, il part en exil et ne revient plus de la partie.

The Island

2-4 joueurs
45 minutes

The Island a tout d’une île paradisiaque. Les environnements sont variés et le temps y est agréable. Rien de tel pour se ressourcer !

Enfin… à un détail près : l’île est en train de couler !

Dans The Island, chaque joueur contrôle 10 explorateurs, et chaque explorateur a un numéro caché sous ses pieds. Il correspond au nombre de points de victoire que le joueur gagne si son pion atteint l’une des 4 plages aux bords du plateau.

L’île possède 3 types de terrains : plage, forêt, et montagne. La plage sombre en premier, puis la forêt, et enfin la montagne.

À son tour, le joueur actif a 3 points de mouvement pour déplacer ses explorateurs et les bateaux qu’il contrôle. Il retourne ensuite une tuile de l’île (plage > forêt > montagne) et en applique l’effet.
Cet effet peut être bénéfique… ou non.
Suivant la couleur de la tuile, le joueur la résout immédiatement ou peut le garder pour plus tard.

Lorsqu’il a terminé, il lance le dé Monstre et déplace une créature du plateau correspondant au résultat.

  • La baleine coule les bateaux
  • Le requin mange les nageurs
  • L’hydre dévore à la fois les bateaux et les nageurs

Pour sauver ses propres explorateurs, le plus simple est de se débarrasser de ceux des autres. Mauvaise foi et coups fourrés garantis !

Galerapagos

3-12 joueurs
20 minutes

Continuons avec les îles paradisiaques !

Dans Galerapagos, les joueurs ont fait naufrage. Passé le soulagement d’être encore en vie, la survie reprend le dessus. Il faut boire et manger, mais aussi penser à l’avenir et construire de quoi s’échapper de cet enfer.

Heureusement, les joueurs sont des êtres civilisés. Chacun leur tour, ils choisissent une action et la réalisent.

Ils peuvent :

  • Pêcher du poisson pour le groupe
  • Collecter de l’eau pour le groupe
  • Ramasser du bois pour construire des radeaux
  • Fouiller l’épave du bateau et garder égoïstement les trouvailles

Lorsque tout le monde a terminé, les rations sont réparties. Chaque joueur boit 1 eau et consomme 1 nourriture. Si tout le monde boit et mange a sa faim, aucun problème. Mais s’il n’y en a pas pour tout le monde, un vote a lieu.

Qui a été productif ? Qui a agi pour le bien de tous ? Qui a gardé des choses pour lui ? Qui est un poids mort ?

Et même s’il n’y a aucun souci avec les repas, il reste le problème des radeaux ! Pour pouvoir quitter l’île, il en faut un par personne ! Autant dire qu’avec un ou deux radeaux de moins à fabriquer, le travail sera… plus simple.

Je crois que j’ai oublié quelque chose… ah, oui ! Le temps est compté, un ouragan est sur le point de saccager l’île.



Cerbère

4-7 joueurs
40 minutes

Cerbère est un adorable petit toutou des Enfers. Et comme tous les chiens, il aime jouer, courir après des humains, et les manger tout cru.

Dans ce jeu, les joueurs tentent de fuir Cerbère, pour rejoindre une barque qui les amènera loin de lui. Oui, mais… on ne sait pas combien de places sont disponibles.

Chaque tour, le joueur actif joue l’une des cartes de sa main. Chaque carte présente 2 actions possibles : une action égoïste et une action pour le bien du groupe. Evidemment, il n’est pas possible de faire les deux.

Une piste représente la rage de Cerbère. Lorsqu’elle atteint un certain seuil, il avance. S’il rattrape un aventurier, il s’arrête immédiatement et le capture. Si ce n’est pas le cas, il est furieux et sa jauge de rage se remplit plus vite.

Les premiers aventuriers capturés passent du côté de Cerbère, et aident le vilain toutou à capturer plus de monde. Ils gagnent si personne ne s’échappe.

Le premier à atteindre les barques en révèle une. C’est elle que les joueurs doivent emprunter. Une fois pleine, elle s’éloigne, laissant les joueurs mis de côté à la merci du chien des enfers…

Cerbère est un jeu de semi-coopération. Au début de la partie, les joueurs sont ensemble et doivent s’entraider les uns les autres. Il est obligatoire de doivent bien doser ses actions pour être utile au groupe tout en avançant assez vite. Mais très vite, des joueurs se font capturer et pourrissent leurs anciens camarades à la vue de tous.

Plus la partie dure, plus il est compliqué d’avancer… et plus il est tentant de se privilégier ! Après tout, la barque n’a peut être qu’une place !



Room 25

1-6 joueurs
30 minutes

À côté des jeux présentés plus haut, Room 25 est une partie de plaisir ! Les joueurs sont enfermés dans un étrange bâtiment, et doivent coopérer pour trouver la sortie. Mais alors, que fait-il dans cette liste ?!

Ah. Peut être parce que parmi ces gentils joueurs se trouve… un traître.

Room 25 s’inspire de Cube. Les joueurs commencent au centre d’un carré de 5 tuiles sur 5. Seule celle où ils se trouvent est révélée.

Chaque tour, les joueurs programment deux actions, qu’il placent devant eux face cachée. Ils réalisent la première suivant l’ordre de la piste, puis la seconde.

 

Il existe 4 actions différentes :

  • Regarder secrètement une tuile adjacente
  • Se déplacer sur une tuile adjacente, la retourner, et appliquer son effet
  • Déplacer la rangée ou se trouve son personnage d’un cran et en décaler les tuiles
  • Pousser un autre personnage dans une salle adjacente et appliquer l’effet de la salle dans laquelle il arrive

Pour gagner, il faut trouver la Room 25, la mettre sur un bord, tous s’y rendre, et réaliser une action spéciale à l’intérieur.

Il existe plusieurs modes de jeu, qui vont de la coopération totale (20% de perte acceptée)  au compétitif, en passant par le traître caché.



City of Horror

3-6 joueurs
90 minutes

City of Horror (et son ancêtre Zombies : La blonde, la brute et le truand) n’est plus tout jeune, mais il reste une référence dans le monde merveilleux du jeu d’enfoirés.

La ville est assiégée par les zombies, et les rares survivants tentent de s’en sortir.

Suivant le nombre de joueurs, chacun contrôle entre 3 et 5 personnages.

Chaque tour, les joueurs choisissent secrètement une carte de déplacement, qui indique dans quel bâtiment ils veulent aller. Les cartes sont révélées simultanément, mais les personnage ne bougent pas tout de suite.

Les zombies sont placés et déplacés, en suivant les instruction de la carte du tour. Lorsque cette étape est terminée, les joueurs peuvent déplacer l’un de leurs personnages les uns après les autres.

Chaque lieu peut accueillir un certain nombre de personnages. Si le personnage se déplace sur un lieu complet, il est obligé d’aller sur le carrefour.

Et les zombies dans tout ça ? Si toutes les cases Zombie d’un bâtiment sont pleines, ils passent à l’attaque !
Heureusement, ils sont sympathiques et ne mangent qu’une seule personne avant de se retirer. Aux joueurs présents de voter pour décider qui sera la malheureuse victime

Mafia de Cuba

6-12 joueurs
20 minutes

Mafia de Cuba nous emmène dans le monde merveilleux des mafieux. Tous ensemble, nous formons une belle bande de malfrats, unis sous les ordre du parrain. Enfin… presque.

 

Dans Mafia de Cuba, l’un des joueurs incarne le parrain. Il possède une magnifique boîte à cigares cubains remplis de diamants.
Et le voila qui reçoit un appel de la plus haute importance !
Comme il fait confiance à ses hommes de main, il leur laisse la boîte. Mais à son retour… des diamants ont disparu !
Qui est le coupable ? Enfin… qui sont les coupables ?!

Mafia de Cuba est un jeu d’ambiance qui joue entièrement sur l’interaction entre les joueurs. Le parrain parti, la boîte passe de main en main. Les joueurs sont obligés d’y prendre quelque chose, mais il peut s’agir de diamants ou d’un rôle.

Le parrain gagne s’il démasque les coupables.Dans le cas contraire, seul celui qui prit le plus de diamants remporte la partie. Les rôles donnent des conditions de victoire alternatives, et placent les joueurs du côté du parrain, des voleurs, ou d’un 3ème bord.

Une fois de retour, le parrain inspecte le contenu de sa boîte et interroge les joueurs. Lorsqu’il pense avoir trouvé un voleur, il lui demande de montrer ses poches. S’il a effectivement pris quelque chose, il peut continuer à chercher. Sinon, il perd la partie et le plus riche l’emporte.

Mafia de Cuba est moins « violent » que les autres jeux présentés dans cet article, mais il fera peser un beau climat de suspicion dans votre groupe !

Conclusion

J’espère que cet article vous aidera à passer le meilleur des Noëls ! :)