Auteur(s) : , ,

Editeur(s) :

Illustrateur(s) :

Les Escape Room sont à la mode. Ils ont entrainé de nombreux produits dérivés, comme des jeux de société (Unlock, Exit), des livres, des cahiers de vacances, etc.

Une gamme de livres

Espace Game est une gamme de livres basée sur le principe de l’Escape Room. Ils sont édités par Mango. Les premiers Espace Game étaient composés de 3 scénarios, mais ils sortent à présent séparément.

  • Escape Game est sorti en novembre 2016. Ses auteurs sont Benjamin Bouwyn, Rémi Prieur, et Mélanie Vives. Il fait 128 pages et mesure 19 x 29 cm.
    • Le trésor de Louis XVI nous transporte pendant la Révolution. Le but est de s’échapper de prison, de récupérer les diamants volés et de s’enfuir.
    • Code Médusa a pour thème Internet et les hacker.
    • Crime au parking nous demande de retrouver un serial killer et de l’arrêter.
  • Escape Game Lucky Luke est sorti en juin 2017. Ses auteurs sont Benjamin Bouwyn, Rémi Prieur, et Mélanie Vives. Le livre propose de vivre 3 aventures dans l’univers de Lucky Luke.
    • L’évasion des Dalton nous met dans la peau de Joe Dalton en pleine évasion.
    • Coup de poker à Crazy Town nous fait incarner Lucky Luke et nous demande de retrouver le tricheur parmi les joueurs de poker.
    • La locomotive piégée nous transporte dans un train saboté qui risque d’exploser sous peu.
  • Escape Game Blake et Mortimer est sorti en novembre 2017. Ses auteurs sont Rémi Prieur et Mélanie Vives. Le livre propose de vivre 3 aventures dans l’univers de Blake et Mortimer.
    • Le secret de l’Espadon nous demande d’assembler l’Espadon (un mixte entre un sous-marin et un avion de chasse) pour résister à une attaque du colonel Olrik.
    • La Marque jaune est un peu particulier : l’un des joueurs incarne Francis Blake et l’autre Philip Mortimer. Le but est d’arrêter un criminel.
    • Le piège diabolique nous fait réparer une machine à voyager dans le temps défectueuse.
  • « Prisonniers de la Fête Foraine », « Labyrinthe des Oubliés », et « Une Nuit à la Bibliothèque » sont sortis en février 2018. Ils font 48 pages chacun et mesurent 19 x 28 cm.
    • Prisonniers de la Fête Foraine nous fait incarner Fish et Duck, deux adolescents piégés  en pleine nuit dans une fête foraine. Ses auteurs sont Mélissa Faucher, Rémi Prieur, et Mélanie Vives.
    • Labyrinthe des Oubliés nous transporte dans un étrange labyrinthe. Ses auteurs sont Clémence Gueidan, Guillaume Natas, et Florent Steiner.
    • Dans Une Nuit à la Bibliothèque, nous pénétrons en douce dans la pièce interdite de la bibliothèque. Les auteurs de ce scénario sont Clémence Gueidan, Guillaume Natas, et Florent Steiner.

Le principe des Escape Game

Les Escape Game sont des livre-jeux. Le ou les joueurs ont 60 minutes pour en venir à bout. Ils reprennent le principe des Escape Room : les personnages se retrouvent enfermés dans un endroit et doivent résoudre des énigmes jusqu’à ce qu’ils puissent sortir.

Les énigmes peuvent être très différentes :

  • Observation
  • Alphabet crypté
  • Labyrinthe
  • Logique
  • Manipulation
  • Pliage
  • Calcul

Les premières pages expliquent le principe du jeu (Qu’est ce qu’un escape game ? Comment se lancer ? Quel matériel ? ) et les dernières contiennent les aides (indices et solutions).

Dans « Prisonniers de la Fête Foraine », le livre est découpé de cette manière :

  • Pages 2 à 5 : l’Escape Game
  • Pages 8 à 33 : le jeu proprement dit
  • Pages 36 à 39 : indices
  • Pages 42 à 46 : solutions

La navigation de page en page ne se fait pas comme dans un livre classique. Les énigmes donnent généralement un numéro qui indique la page à laquelle le lecteur doit se rendre.

Un coin corné en bas d’une page indique que la lecture se poursuit normalement. Il peut s’agir, par exemple, d’un paysage qui tient sur 3 ou 4 pages.

Les spécificités de « Prisonniers de la Fête Foraine »

Dans « Prisonniers de la Fête Foraine », l’un des joueurs incarne Fish et l’autre Duck. Les deux amis ont été séparés dans le parc d’attraction : Fish est enfermé dans une pièce et Duck peut se déplacer librement.

Le joueur qui incarne Duck prend le livre et l’autre les fiches téléchargeables. Ces fiches (au nombre de 5) représentent les 4 murs de la cellule et une feuille trouvée par terre. Fish doit guider Duck à travers le parc pour qu’il viennent le libérer. Ils doivent ensuite s’enfuir ensemble.

Les informations sont donc fragmentées entre les deux personnages.

Ce principe n’est pas nouveau dans les Escape Game : il a déjà été utilisé dans le scénario La Marque Jaune du livre Black et Mortimer.

Mon avis

Je n’ai jamais été dans une Escape Room et je n’ai joué qu’à un seul scénario d’Unlock. Mon expérience des Escape Game est un peu plus fournie : j’ai fait les 3 aventures des Dalton et « Une Nuit à la Bibliothèque ».

Au final, j’ai dépassé le temps. Je ne peux pas dire si c’est parce que je n’ai pas l’habitude de ce genre de jeu ou si c’est à cause de sa difficulté. C’est un peu frustrant, mais le jeu ne s’arrête pas avec le chronomètre. Il est tout à fait possible de continuer et de ne plus tenir compte du temps.

Je joue aux livres d’Escape Game uniquement en couple. L’idée d’incarner chacun un personnage et de vivre l’aventure différemment tout en s’entraidant m’a tout de suite attiré.

« Prisonniers de la Fête Foraine » se joue exclusivement à deux. La règle précise qu’il est possible de jouer à plus en faisant des équipes.

L’un des joueurs prend le livre (Duck) et l’autre les fiches imprimées (Fish). Les fiches sont en couleur et demandent beaucoup d’encre. Je trouve un peu dommage de ne pas les avoir inclus dans le livre (à découper ou à détacher par exemple). Heureusement, il est aussi possible de les consulter sur un écran. Mieux vaut s’éloigner un peu de l’autre joueur pour ne pas lui montrer des informations par inadvertance !

Ce livre-jeu (et cette gamme en général) peut être déroutant pour un novice. Certaines pages sont assez classiques, avec des énigmes mathématiques, des labyrinthes ou des codes à trouver. D’autres sont plus originales et demandent de l’observation et de la manipulation. Il n’est pas rare de se retrouver devant une page qui ne contient aucun texte. Il ne faut pas hésiter à écrire sur le livre ou même, parfois, le plier. Sacrilège ultime ! En y allant doucement, il est possible de retrouver un état normal après la partie.

En cas de blocage, le livre propose deux choses :

  • Plusieurs niveaux d’indices, du plus vague au plus précis. Certains s’adressent à Fish, d’autres à Duck.
  • La solution.

Les indices et les solutions sont physiquement séparés. Il est donc possible de moduler la difficulté et de continuer à chercher avec plus ou moins d’aide. Certaines énigmes complexes s’adressent à un public plus expert, mais les indices permettent à des novices de s’en sortir quand même en les aiguillant vers la solution.

Les illustrations font un peu enfantin, mais il ne faut pas s’y arrêter. Elles viennent apparemment de Shutterstock.

Le livre se découpe en deux parties :

  1. Fish et Duck sont séparés et doivent se retrouver. Ils ont chacun des éléments de leur côté pour résoudre les énigmes.
  2. Fish et Duck sont ensemble et doivent s’échapper du parc. Ils ont tous les deux accès aux fiches et au livre.

La première partie est agréable : les énigmes ne sont pas trop compliquées et on avance relativement vite. Certaines demandent de s’attarder un peu plus longtemps, mais il est possible de trouver la solution sans indice. Le plus important est de bien communiquer avec son partenaire. Il ne faut pas non plus hésiter à tout décrire.

La seconde partie n’est pas au niveau de la première : les énigmes sont trop évidentes ou un peu tirées par les cheveux. L’une d’elles vous indiquera un objet. Je vous conseille vraiment d’aller chercher l’objet en question et de ne pas vous contenter de l’imaginer.

En bref

Public : adulte

Nombre de pages : 48

Couverture : souple

ISBN : 2317012829