30 minutes

2 joueurs min

5 joueurs max

Auteur(s) :

Editeur(s) : ,

Illustrateur(s) : ,

Pandémie le remède est un jeu de dés issu de l’univers de Matt Leacock que j’ai découvert à Paris est Ludique. Depuis, le matériel a bien évolué et le jeu est sorti dans le commerce.

Comme son nom l’indique, il fait partie de la gamme Pandémie. Il ne s’agit pas d’une extension, mais d’un jeu à part entière.

Les règles

Comme dans Pandémie, vous allez devoir sauver le monde en découvrant un remède aux 4 maladies qui le ravagent. Vous aurez à votre disposition un rôle et des dés spécifiques. Chaque rôle a ainsi son set de dés et sera plus ou moins fort dans tel ou tel domaine. Certains ont même des capacités spéciales, comme le répartiteur qui peut faire voyager d’autres joueurs en hélicoptère.

Pandémie le remède

L’un des rôles de Pandémie le remède

Le plateau est composé d’un cerceau central représentant la propagation des maladies. D’un côté se trouve la vitesse de propagation, de l’autre les éclosion. Si l’une ou l’autre ligne atteint la tête de mort, la partie est perdue. Elle l’est également si on arrive à court de dés dans le sac.

Pandémie le remède

Le vide au centre est appelé « centre de traitement ».

Le monde est découpé en six régions qui viennent prendre place autour du cerceau. Chaque région a un dé avec un chiffre et trois à quatre lignes colorées. Ces indications montrent quels dés peuvent aller sur quel endroit. Ainsi, l’Europe ne peut accueillir que des 2, lesquels ne sont présents que sur les dés bleus et jaunes.

Pandémie le remède

L’un des continent sur lequel les joueurs déplaceront leur pion et soigneront les maladies

Le CDC est posé un peu à l’écart. Il ne peut contenir que des dés à face en croix. Ces dés servent à acheter des évènements durant la partie.
Une carte sert, enfin, de récapitulatif pour les maladies trouvées. Une fois un remède découverte, on y place un dé de la couleur correspondante. Elle ne disparait pas pour autant du jeu, mais les soins sont facilités ; le but du jeu étant de placer un dé sur chaque case de cette carte.

Pandémie le remède

Le CDC et la carte des remèdes découverts

Au début de la partie, on pioche et lance 12 dés dans le sac, puis on les place sur les régions correspondants. Il s’agit de la situation initiale. Les joueurs mettent ensuite leur pion sur le numéro 1 et la partie peut commencer !

Un tour se joue en 4 phases :

1. Le joueur actif lance ses dés. Si il a un symbole biohazard, il doit immédiatement avancer la seringue en plastique sur la piste correspondante du cerceau central. Ce dé est alors verrouillé. Les autres peuvent être relancés indéfiniment tant que l’action n’est pas accomplie et qu’ils ne tombent pas sur le symbole biohazard. Il faudra alors avancer de nouveau la piste.
Les dés permettent de faire des actions comme se déplacer, soigner ou récolter un échantillon.

Contagion

2. Si le joueur actif est sur la même région qu’un autre, il peut lui donner ses échantillons. Quand on récolte un échantillon, on prend un dé du centre de traitement et on le place sur le dé à face « échantillon ». Il ne peut plus servir tant que le remède n’est pas découvert.

3. Le joueur actif peut, si il le souhaite, lancer ses échantillons de maladie. Si le total fait 13 ou plus, le remède est alors découvert. Il récupère les dés du lancé et ceux de la même couleur du centre de traitement, puis les remet dans le sac. Il en garde un qu’il place sur la carte « remèdes découverts ».

4. Le joueur actif prend dans le sac autant de dés qu’indiqué sur la piste de vitesse de propagation et les lance. Il les place ensuite sur leurs régions. Tous les dés présentant une face croix vont sur le CDC et peuvent être utilisés pour payer des évènements.

Pandémie le remède

Chaque évènement a un coût et une description

Si plus de 3 dés d’une même couleur doivent être placés sur une région, éclosion se éclanche. Le dé en trop est placé sur la région suivante et la piste d’éclosion avance d’une case. Il est possible d’avoir des éclosions en chaine … et ce n’est généralement pas très bon signe !

La main passe ensuite au joueur suivant jusqu’à ce que tous les remèdes soient trouvés, qu’il ne reste plus de dé dans le sac ou que la piste atteint la tête de mort.

Conclusion

Il n’y a pas de gagnant ou de perdant dans cette confrontation, les deux jeux ne se battant pas dans la même catégorie.

Si vous voulez un gros jeu immersif et assez calculatoire que vous pouvez modeler selon vos envie, foncez vers Pandémie !

Si vous préférez un jeu rapide et fun qu’on peut transporter facilement avec soi, alors Pandémie le remède est fait pour vous !

Personnellement, je garderai les deux. Mes parties de Pandémie sont juste moins fréquentes et je sors souvent Pandémie le remède en couple, quand on a veut jouer sans prise de tête. Niveau difficulté, ne vous inquiétez pas ! On a à peu près 50% de défaites en mode normal/expert.

Pandémie vs Pandémie le remède

Possédant déjà Pandémie, je me suis posé la question d’un éventuel doublon. L’histoire et le déroulement est globalement semblable : dans les deux cas, il faut découvrir le remède de 4 maladies en se déplaçant sur une carte du monde et en soignant la population au fur et à mesure pour ne pas se laisser déborder.  Les infections ont lieu à chaque fin de tour. De même, si plus de 3 cubes ou dés d’une couleur doivent être placés dans un lieu, il y’a alors une éclosion.

Ce qui change tout d’abord, c’est la durée du jeu : on passe de 45 minutes à 30 minutes. La mise en place est également plus rapide. Le nombre de joueurs est à peu près le même, mais l’âge minimum baisse de 14 à 8 ans.

Le matériel est très différent : d’un côté des cartes, de l’autre des dés. Tous deux font appel au hasard, à ceci près que celui de Pandémie est parfois contrôlé. En effet, après une épidémie, les cartes défaussées sont mélangées et remises en haut de la pioche. On tombera donc d’abord sur elles avant de passer à des villes inconnues.

Pandémie

La boîte de Pandémie

Pandémie le remède est une version plus simple de Pandémie. Il en garde tous les bons aspects sans le côté de gestion parfois un peu lourde.

Mais Pandémie reste un excellent jeu, qu’il faut voir comme une boîte à outils très complète. Avec les extensions, il est possible de moduler la difficulté de manière précise, de renouveler le jeu à l’aide de cartes infections différentes ou de nouvelles maladies, de jouer jusqu’à 6, de jouer en équipe, de jouer seul, de jouer en un contre tous, d’ajouter une étape supplémentaire avant la découverte des remèdes, etc. Pandémie permet de se faire une partie à la carte grâce à des choix très pointus.
Il possède également énormément de rôles !

Pandémie

Les boîtes de pétri et les maladies de Pandémie

Tous deux ont un beau matériel, mais Pandémie est plus immersif que Pandémie le remède. Il n’y a qu’à voir les petits flacons, le grand plateau ou les boîtes de pétri. De plus, Pandémie le remède souffre d’une qualité parfois moyenne au niveau des finitions : le sac se défait, ne peut même pas se fermer (j’ai du rajouter l’embout de Mystères), et les trous des pistes ne sont pas toujours à la bonne place. Mes cartes rôles ont aussi tendance à s’abimer facilement. Je trouve ça dommage étant donné son prix un peu haut.

En bref

Public : Familial

Hasard

Réflexion

Les +

  • Un jeu fun et rapide
  • Du beau matériel
  • Des rôles vraiment complémentaires

Les -

  • Les finitions du matériel
  • La boîte trop grande

Le matériel

Liste du matériel
Nom Nb
dés Maladie 48
sac 1
pions 7
cartes Rôle 7
dés Joueur 37
tuiles Région 6
centre de traitement 1
seringues 2
tuile CDC 1
cartes Évènement 10
carte Remèdes découverts 1
cartes Aide de jeu 5