Transcription

30 minutes

2 joueurs min

2 joueurs max

Paris : La Cité de la Lumière est un jeu de polyminoes pour 2 joueurs. Le but est d’illuminer la capitale, en organisant ses bâtiments autour des réverbères.

La ville de la Lumière

Ah, Paris ! Nous sommes en 1889 et l’Exposition Universelle bat son plein. Regardez donc ce géant métallique ! Et l’électricité, qui se répand dans nos rues ! Quel progrès mes amis, quel progrès… nous assistons sûrement à l’apogée de notre Histoire.

Dans Paris : La Cité de la Lumière, les joueurs incarnent des architectes, qui tentent de construire leurs bâtiments de manière idéale.

Le quartier à aménager est matérialisé par le fonds de la boîte, et représente un carré de 4 cases sur 4. Au début de la partie, il est totalement vide.

Une partie de Paris se joue en 2 phases, et chaque phase correspond à une étape différente du projet.

Un terrain à préparer

En tant qu’architectes, nous sommes des gens civilisés. Que deviendrait le monde si n’importe qui construisait n’importe ou ?

Il faut donc délimiter visuellement des zones : bleu pour l’un des joueurs, rouge pour l’autre joueur, et violet pour les zones exploitables par l’un et l’autre.

Lors de la première phase, les joueurs placent leurs tuiles Pavés sur la zone de jeu et réservent des bâtiments. Chaque tour, ils ont le choix entre l’une ou l’autre de ces actions, mais ils ne peuvent pas faire les deux.

Les joueurs ont toujours une tuile Pavé en main, et en piochent une nouvelle lorsque celle-ci est posée. Pour ce qui est des bâtiments, ils n’ont aucune contrainte et peuvent choisir n’importe lequel tant qu’il est disponible.

Des bâtiments à construire

Une fois tous les pavés placés, la seconde phase peut commencer ! Il s’agit maintenant de disposer les bâtiments précédemment réservés dans le quartier.

Comme en Phase 1, les joueurs ont le choix entre 2 actions.

La première action consiste à poser l’une de ses tuiles sur les pavés de sa couleur et de la couleur commune. La couleur adverse est interdite, hors de question d’empiéter chez le voisin ! Un jeton permet de savoir qui est le propriétaire du bâtiment.

L’autre possibilité est d’activer une carte postale face visible. Elle est ensuite retournée et ne peut plus être réutilisée. Les cartes permettent de gagner des points de victoire supplémentaires en fin de partie, d’échanger ou de poser des tuiles.

Chaque carte, et donc chaque pouvoir, est unique !

À la fin de la partie, les joueurs gagnent des points pour leur groupement de bâtiments le plus grand et pour leurs bâtiments adjacents aux lampadaires. Plus il est grand, plus il rapporte de points !

Mais attention, tout bâtiment réservé non construit fait perdre des points !

Pour conclure, Paris : La Cité de la Lumière est un jeu de pose de tuiles et de blocage au matériel de qualité ! La réalisation de la Phase 2 dépend des choix fait en Phase 1, et il ne faut être ni trop gourmand, ni trop timide.

En bref