90 minutes

1 joueurs min

10 joueurs max

Sherlock Holmes détective conseil  : Jack l’Éventreur et Aventures à West End marque la nouvelle vague de rééditions de Sherlock Holmes détective conseil par les Space Cowboys.

Une nouvelle édition

Pour plus d’informations, je vous redirige sur mon article introduction de Sherlock Holmes détective conseil et ses différentes versions.

Rapidement : Sherlock Holmes est un jeu de société d’enquêtes et de déduction sorti en 1981 aux États-Unis. Sa dernière réédition date de 2011 par Ystari. Elle proposait une boîte de base et plusieurs extensions à l’unité ou regroupées.

Les changements

La réédition de 2016 apporte plusieurs changements :

  • Plus d’extension indépendante, chaque boîte est à présent indépendante et contient tout ce qu’il faut pour jouer.
  • Une nouvelle mise en forme des éléments : boîte-fourreau, réponses dans une enveloppe.
  • Une ergonomie améliorée : taille des éléments, police de caractère, questions imprimées à l’envers.
  • Une refonte graphique de la carte et des illustrations.

Sherlock Holmes détective conseil  : Jack l’Éventreur et Aventures à West End porte le numéro 3. La boîte de base de 2011 et les extensions seront bientôt rééditées sous les numéros 1 et 2.

Les 4 premiers livrets concernent une enquête totalement inédite : Jack l’Eventreur. Les 6 livrets suivants, Aventures à West End, n’avaient jamais été éditées en France.

Les enquêtes de Sherlock Holmes

Jack l’Éventreur

Ce n’est pas la première fois que Sherlock Holmes enquête sur Jack l’Éventreur. Tous deux vivants à la même époque, plusieurs écrivains et scénaristes ont été tentés de les faire s’affronter. Il existe notamment deux films, un jeu vidéo et plusieurs romans ; mais étrangement, Arthur Conan Doyle n’a jamais écrit dessus.

Caricature du 13 octobre 188

Caricature du 13 octobre 188

L’auteur des enquêtes du jeu de société est Jérôme Ropert. D’après l’article de Tric Trac, il aurait envoyé plus de 280 pages à Ystari il y’a quelques années.

Chaque livret est indépendant (pistes + questionnaire) et correspond à une nuit :

  • Le meurtre de Mary Ann Nichols.
  • Le meurtre d’Annie Chapman.
  • Le double meurtres d’Elizabeth Stride et Catherine Eddowes.
  • Le meurtre de Mary Jane Kelly.

Cette suite d’enquêtes est très différente des autres à cause de son ancrage dans la réalité. Il ne s’agit plus de meurtres imaginaires, de dates ou d’évènements historiques en arrière-plan, mais d’un tueur en série réel.
Ce contexte particulier et la manière de tuer de Jack l’Éventreur (Il tranchait des gorges et retirait des organes) rendent cette suite d’enquête très sombre. Je n’ai pas encore fait toutes les enquêtes et extensions d’Ystari, mais aucune ne m’a semblé aussi sanglante. Plus que les autres, elle s’adresse donc à un public averti.

Aventures à West End

Aventures à West End est plus classique. Il s’agit d’une série d’enquêtes écrites par les auteurs originaux, sortie en tant que suppléments en 1995.

West End Adventures

West End Adventures

L’extension était autonome et contenait notamment carte et annuaire de Londres. Les affaires proposées étaient :

  • L’étrange cas du Docteur Goldfire
  • L’assassinat de Sherlock Holmes
  • Une affaire d’identité
  • La Mort d’un comte transylvanien
  • Le Savage Club
  • Une simple affaire de meurtre

Toutes ont été reprise pour la réédition 2016, mais elles été légèrement réagencées.

Le matériel

La boîte

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Ce qui frappe en premier dans cette réédition, c’est la boîte … ou le coffret. Son ouverture par le côté lui donne un aspect « objet de collection« .

L’illustration ne montre plus un portrait de Sherlock Holmes, son journal entre les mains et ses objets fétiches posés devant lui, mais une vue plongeante sur l’affaire Jack l’Éventreur : la célèbre lettre « From Hell » en cours d’analyse.

Le vernis sélectif appliqué sur la loupe la met particulièrement en valeur. Les objets de Sherlock Holmes ne sont plus soigneusement rangés les uns à côté des autres, mais dispersés un peu partout, soulignant son côté désordonné. La carte et le journal sont une référence directe aux objets du jeu.

La présence de l’encre et de la plume laisse planer un doute sur la fameuse lettre : analyse ou écriture ?

Les couleurs sont chaudes, dans les tons rouge-brun, probablement pour rappeler le sang.

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

L’arrière de la boîte résume le principe du jeu et présente les différents éléments.

Les cartes

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Les trois cartes côte à côte montrent l’évolution de son illustration. Tout à droite, l’édition de 1985, puis celle de 2011 au centre et celle de 2016 à gauche.

Les traits s’affinent peu à peu et les couleurs, unies et vives, deviennent plus sobres. Des ombres font aussi leur apparition, atténuant les gros aplats unis de la première version.

Si les cartes de 1985 et 2011 se ressemblent beaucoup, celle de 2016 est beaucoup plus détaillée : on peut apercevoir des arbres, des ponts, des vagues, etc. Les numéros et les noms des bâtiment sont aussi plus lisibles.

Les bâtiments importants (en rouge) se découpent des bâtiments communs (en jaune). Ce n’était pas vraiment le cas sur la carte de 2011 ou tout était dans les tons brun-jaune.

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Cette nouvelle carte est vraiment réussie. Même les bâtiments sont détaillés !

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Le quartier de Whitechapel dispose de sa propre carte. Elle reprend les codes de celle de Londres, mais possède aussi quelques particularités. Certains numéros sortent du cadre, la reliant au plan plus général.

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Quelle que soit l’édition, Sherlock Holmes est présent en bas à droite de la carte. Une échelle de temps indique la durée de déplacement réelle.

Le style graphique du détective n’est pas le même entre les versions. Le trait de l’édition de 1985 ressemble à celui d’une gravure, alors qu’il est plus lisse sur les deux autres. Dans tous les cas, Sherlock fume la pipe, mais son attitude est différente. Sérieux et pensif, de profil, en 1985, il regarde le joueur de 3/4 avec un sourire en coin en 2011. En 2016, il est de face, sa loupe devant l’un de ses yeux.

L’annuaire

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

A droite, l’annuaire de 2011, à gauche celui de 2016. Le style et la taille ne sont plus les mêmes. L’annuaire de 2016 est plus grand et ressemble à un cahier. Il fait plus sérieux que celui de 2011 et ses tâches de café.

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Comme d’habitude, l’annuaire est classé par ordre alphabétique ou par rubrique. La police semble plus lisible et le fond plus clair.

Les informateurs

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Même constat que l’annuaire : la feuille répertoriant les informateurs est plus lisibles et son fond est plus clair. La mise en forme est plus structurée.

Un nouvel informateur permanent fait son apparition : Télégraphe.

Deux informateurs sont spécifiques à la campagne Jack l’Eventreur : Abberline et Baxter.

Le Times

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

La police est plus lisible et le format n’est plus le même.

Les règles

Sherlock Holmes détective conseil : Jack l’Éventreur et Aventures à West End

Toujours le même constat : police plus lisible, fond plus clair et mise en forme plus structurée.

En bref

Public : Familial +

Déduction

Réflexion

Culture