Transcription

(Bientôt sur kickstarter !)

Althing est un jeu de course et de deckbuilding pour 2 joueurs. Le but est de constituer la meilleure équipe, pour venir à bout des 5 étapes du voyage.

Un jeu de deckbuilding

Dans Althing, le but est de devenir… ni plus ni moins que le roi des Vikings. Mais ce n’est pas si simple, et de nombreuses épreuves attendent les prétendants au titre.

Chaque joueur joue l’un après l’autre, et réalise autant d’actions qu’il le souhaite, tant qu’il en est capable. Il existe 3 actions différentes : recruter, franchir une étape, ou utiliser une capacité.

Recruter permet d’agrandir son équipe et d’améliorer son jeu. Le joueur défausse une ou plusieurs cartes de sa main et additionne les chiffres des pépites en bas à gauche de celles-ci. Il choisit alors une carte de valeur égale ou inférieure, et la place dans sa défausse.

Dans Althing, il n’y a qu’une seule manière de gagner le titre de roi : en le méritant. Et pour ça, il faut partir à l’aventure, et franchir 5 étapes. Lorsqu’il choisit de franchir une étape de l’épopée, le joueur doit défausser les ressources demandées sur la carte suivante de la piste. Son pion est ensuite déplacé dessus.

Actions et réactions

Certaines cartes possèdent des capacités. Elles peuvent être rouges, bleues, ou vertes. Chaque couleur représente un type différent : ruser, esquiver, ou provoquer un événement. Les esquives se jouent généralement en réaction à une action adverse.

Lorsqu’un joueur utilise une capacité, il place sa carte dans la défausse et réalise l’action choisie.

Lorsqu’il a terminé, le joueur peut se défausser d’autant de cartes qu’il le souhaite. Il pioche ensuite jusqu’à avoir de nouveau 4 cartes en main. Si son paquet est vide, il mélange sa défausse pour former un nouveau paquet.

Le tour passe ensuite au joueur suivant. Le premier joueur à se tenir seul sur la carte Thing ou Althing est déclaré vainqueur.

Variantes et ajouts

Althing propose toute une série de variantes et d’ajouts pour s’adapter à ses joueurs.

  • Un mode campagne permet de découvrir le jeu en douceur. Il se déroule sur 3 parties. Chaque partie propose une mise en place différente, au niveau des cartes de l’épopée, mais aussi des symboles de capacités.
  • Un mode avancé permet de créer un plus grand chemin pour l’épopée, avec non pas 5 cartes, mais 8. Ce chemin un peu particulier est séparé en deux branches, qui se rejoignent pour le final.
  • Si vous êtes un expert, que dites vous d’ajouter la possibilité de mettre une carte en réserve pour l’utiliser plus tard ?
  • Enfin, un mode solo nous met face à Thorfinn, un candidat au trône prometteur.

Pour conclure, Althing est un petit jeu de deckbuilding nerveux et rapide.