Transcription

Pour le Roi (et Moi) est un jeu d’enchères et de collection. Les joueurs doivent récupérer des cartes pour rafler les meilleures fonctions à la Cour.

Des Fonctions à partager

Bienvenue à la Cour ! Son faste, sa beauté… et surtout, son jeune roi très influençable. Le moment parfait pour renforcer sa position et remporter les titres les plus prestigieux.

Dans Pour le Roi (et Moi), les joueurs incarnent des nobles. Le plateau Gouvernement représente la situation actuelle du royaume. Chaque ministère possède une Fonction primaire, et une Fonction Secondaire.

Draft et enchères

Une partie de Pour le Roi (et Moi) se joue en un certain nombre de manches, et chaque manche est composée de 2 phases à faire dans l’ordre.

La première phase consiste à distribuer des cartes… mais pas n’importe comment !

En commençant par le premier joueur, chaque joueur doit placer des cartes à 3 endroits différents : face cachée en face de lui, face visible au centre de la table, et face cachée à côté du plateau Gouvernement.

Il pioche, pose la carte, puis recommence tant que tout n’est pas complet.

A la fin de son tour, la zone du centre doit contenir autant de cartes que d’adversaires, et les autres zones 1 seule carte.

En suivant le sens horaire, les autres joueurs choisissent chacun 1 carte du centre, et le tour passe au joueur suivant.

Cette phase dure tant que le paquet contient encore des cartes.

La seconde phase est une phase d’enchères. Les cartes placées à côté du plateau Gouvernement en phase 1 sont mélangées, pour former un nouveau paquet.

L’un des joueurs révèle la première carte de la pioche. En commençant par le premier joueur, chacun décide s’il souhaite enchérir ou passer.

  • S’il enchérit, il doit donner un nombre supérieur au nombre précédent.
  • S’il passe, il ne peut plus participer à cette enchère.

Lorsqu’il ne reste plus qu’un seul joueur, l’enchère prend fin, et le dernier joueur en lice la remporte. Il doit payer autant d’or que le chiffre annoncé. Si la carte en jeu est une carte Or, il défausse face cachée autant de cartes de sa main que son nombre, peu importe leur type.

Le joueur à gauche du premier joueur devient premier joueur, et une nouvelle carte est piochée.

Lorsqu’il ne reste plus de carte dans le paquet, la phase prend fin, et les joueurs peuvent enfin remporter leurs Titre. Couleur par couleur, chacun additionne la valeur de ses cartes. Le gagnant prend la Fonction primaire, et le second la Fonction secondaire.

Enfin, les joueurs comptent les points donnés par leurs fonctions pour savoir qui est le plus influent des nobles.

Des Fonctions mal définies

Au début de la partie, la Fonction primaire est de 3, et la Fonction secondaire de 1, mais elles ne vont pas rester figées.

Les cartes Roi sont particulières, et obligent le joueur qui en a une à la révéler, puis la défausser immédiatement. Ces cartes permettent de modifier la Fonction primaire de l’un des ministères.

Le joueur doit l’augmenter ou la baisser du nombre indiqué sur sa carte. Lorsqu’une Fonction primaire change, la Fonction secondaire est impactée. Elle est toujours égale à la moitié de la Fonction primaire, arrondie à l’inférieur.