Dans les jeux coopératifs, les joueurs gagnent ou perdent ensemble.

Le but est généralement d’atteindre un objectif. Cet objectif marque alors la fin de la partie.

Les jeux coopératifs peuvent être asymétriques, comme Mysterium. Les joueurs ont le même objectif final, mais n’ont pas les mêmes connaissances et capacités pour y parvenir.

L’aspect compétitif est très limité : il peut exister dans un système de points ou d’objectifs individuels à réaliser en plus d’un objectif commun. Suivant le jeu, la défaite peut être immédiate ou non dès que l’un des joueurs perd.

Les jeux coopératifs peuvent être séparés en 2 catégories :

  • Les jeux avec un adversaire virtuel (au sens large) géré par les joueurs en suivant des instructions. C’est le cas, par exemple, de Pandemie : les joueurs jouent les uns après les autres, puis font évoluer les maladies sur le plateau.
  • Les jeux sans adversaire.