Transcription

MicroMacro : Crime City – Full House est un jeu d’observation et de déduction. Les joueurs doivent retracer tout l’historique d’un crime sur une carte.

Il ne s’agit pas d’une extension de Micro Macro, mais d’un jeu complet qui reprend la même mécanique. Il n’est pas obligatoire d’avoir joué au premier pour jouer au second.

Le scénario utilisé pour cette vidéo est le scénario d’initiation Le sombrero. J’ai tenté d’en dévoiler le moins possible pour ne pas gâcher l’aventure de joueurs souhaitant le faire.

Des affaires à résoudre

Full House nous dévoile une nouvelle partie de la ville de Crime City, qui a toujours un gros problème d’insécurité.

Comme dans le premier jeu, le but est de résoudre 16 affaires à la difficulté croissante.

Chaque affaire est représentée par un paquet de 5 à 15 cartes numérotées. La première introduit la situation. Elle indique le niveau de difficulté sur 5, mais aussi le degré de violence. C’est un nouvel élément, qui permet de savoir si le scénario peut être joué avec un enfant ou non.

  • 7 affaires ne font aucune référence au meurtres ou à la violence directe. Il s’agit généralement de vols et de menaces. Leur difficulté va de 2 à 3 étoiles, et l’enquête d’initiation en fait partie.
  • 5 affaires sont plus classiques pour la gamme Micro Macro, et parlent presque toutes de meurtres à élucider. Leur difficulté va de 3 à 5 étoiles.
  • 4 affaires sont destinées à un public averti. Les thèmes sont les mêmes que les enquêtes classiques, mais avec des scènes plus explicites. Leur difficulté va de 3 à 5 étoiles.

Une carte à observer

Une fois la situation initiale connue, les joueurs sont confrontés à une question. Ils doivent y répondre en observant une carte de la ville qui fourmille de détails. Leur but est de retrouver le personnage, et d’observer les alentours.

La carte est retournée pour vérifier s’ils ont bien répondu, et une seconde question est alors dévoilée. Peu à peu, ils retracent le parcours de la victime, et comprennent ce qui lui est arrivé.

Il est aussi possible de ne pas retourner les cartes avant la fin de la partie, pour renforcer le côté discussion et déduction.

Une loupe est fournie dans la boîte pour mieux visualiser les détails.

Pour conclure, même si MicroMacro : Crime City – Full House n’apporte rien de plus que le premier volet, son mélange d’observation et d’enquête, et sa carte géante le rendent toujours addictif !