Transcription

Paperwall est un jeu de collection en Print and Play. Les joueurs assemblent des morceaux de papiers tout en rassemblant des objets.

Du papier à coller

Dans Paperwall, nous sommes des artisans Shoji, en compétition pour redécorer la résidence d’été de l’Impératrice.

Suivant le nombre de joueurs, 12 à 24 cartes sont utilisées. Chaque carte représente 3 colonnes de papier au recto, et 2 objets au verso.

Les cartes sont mélangées et séparées en deux pioches. Chaque joueur prend 1 carte, à tour de rôle, dans la pioche de son choix. Lorsque tout le monde en a 3, la partie peut commencer !

Majorité et collection

Un tour de Paperwall se déroule toujours de la même manière. Les joueurs commencent par poser une carte devant eux simultanément. La carte doit être placée horizontalement, en début ou en fin de ligne, dans le sens de son choix. Elle peut recouvrir 0, 1, ou 2 colonnes de papier.

Lorsque tout le monde a terminé, une phase de pioche a lieu. En commençant par celui qui a le plus de papiers Marmotte… ou à défaut par le plus jeune… chacun prend une carte dans la pioche de son choix.

Un nouveau tour commence, et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs aient placé 6 cartes devant eux. Pour chaque type de papier, le joueur majoritaire… ne gagne absolument aucun point. Les autres joueurs gagnent 1 point par colonne de ce type.

Chaque symbole complet rapporte 2 points supplémentaires.

Les joueurs retournent leurs cartes et gagnent des points par rapport aux objets identiques et différents qu’ils ont réussi à amasser.

Ils remettent ensuite le jeu en place et recommencent. Une partie dure 3 manches. Celui qui a le plus de points à la fin de la 3ème manche gagne !

Pour conclure, Paperwall est un petit jeu de collection dans lequel il ne faut surtout pas être le premier. Les joueurs doivent être attentifs à la fois au recto et au verso de leurs cartes.